Nouvelles

Escalier d'accès, rocher de Sigiriya

Escalier d'accès, rocher de Sigiriya


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Escalier d'accès, rocher de Sigiriya

Une vue des escaliers d'accès plutôt alarmants menant au rocher de Sigiriya, le site d'un palais du cinquième siècle -forteresse dans le centre du Sri Lanka.

Un grand merci à Ken Creed pour nous avoir envoyé ces photos, qui ont été prises par l'oncle de sa femme Terry Ruff pendant son temps avec le No.357 Squadron, une unité d'opérations spéciales qui opérait au-dessus de la Birmanie, de la Malaisie et de Sumatra.


Sigiriya - Grimper pour un 70 ans ?

Ma mère et moi voyageons à Sigiriya en avril et nous craignons qu'elle n'invente le rocher. Ma mère a 70 ans en forme, mais elle a des genoux louches et n'est pas douée pour les escaliers en général (la Grande Muraille de Chine a fait des ravages après environ 100 marches) même si elle va bien sur le plat /pente douce.

Est-ce que les gens pensent qu'elle pourrait le faire ? Je ne veux pas faire tout le chemin pour découvrir qu'elle ne peut pas/avoir à la laisser seule au fond pendant 3 heures pendant que je pars en solo.

Un grand merci d'avance pour votre contribution !

D'après ce que vous avez dit, je pense que votre mère irait au moins jusqu'à la plate-forme "Lion Paws", où elle pourrait se reposer et attendre que vous ayez terminé l'ascension si elle ne voulait pas aller plus loin. C'est un endroit tellement fascinant qu'elle n'aurait pas l'impression d'avoir raté un coup, même si elle n'a pas pu continuer avec la dernière partie car il y a beaucoup à voir avant cela et elle ne manquera que la vue finale. Assurez-vous de commencer l'ascension le plus tôt possible le matin, afin que la chaleur ne fasse pas des ravages.

Vous aimerez peut-être voir cet article utile qui mentionne également la Grande Muraille de Chine et voir ce que vous en pensez !

Je ne sais pas si la publication sur la Grande Muraille aide ou gêne !

Encore quelques questions (si cela ne vous dérange pas). Est-ce que la montée du rocher est constituée de toutes les marches ou les marches sont-elles par étapes avec des « morceaux plats » entre les deux, ce qui fait une grande différence avec les genoux douteux et je ne peux pas vraiment le dire d'après les photos que j'ai vues ?

Est-ce que quelqu'un sait également quelle est la première heure à laquelle vous pouvez monter pour éviter la chaleur? Si nous le faisons, nous essaierons de passer la nuit brièvement et de rester dans un hôtel sur place.

Merci encore - vos commentaires sont vraiment utiles et nous aideront à prendre notre décision !

Je pense que les mots de Rod_B dans son message (une partie du lien que je vous ai envoyé) résume parfaitement la montée. Il écrit:

" Pas besoin d'être un athlète pour gravir le rocher.

Je trouve que les marches inférieures sont les plus difficiles, donc si vous êtes essoufflé ou si les jambes sont un peu serrées, vous vous arrêtez et admirez la vue pendant une minute ou deux.

Plus vous vous essoufflez, plus vous trouvez la vue absorbante.

Une fois que vous avez atteint le sommet de la première série de marches, vous êtes à mi-chemin et je pense que le travail acharné est terminé.

Vous vous reposez lorsque vous vous enregistrez auprès du contrôleur des billets, puis à nouveau lorsque vous montez l'escalier en colimaçon pour voir les jeunes filles de Sigirya.

puis reposez-vous juste après avoir passé le mur du miroir, un autre arrêt pour admirer le paysage, puis à nouveau aux pattes de lions où vous pouvez vous asseoir pendant 5 minutes. .

Après cela, les marches de fer sur la dernière section de la montée et vous y êtes.

C'est fatiguant pour la plupart d'entre nous, mais prenez tout le temps dont vous avez besoin et profitez-en. Cela en vaut vraiment la peine.

J'espère que ça te rassure !

Je ne sais pas où vous comptiez passer la nuit avant de gravir Sigiriya, mais la plupart des gens restent à proximité. Par cela, cela pourrait être à Sigiriya même, ou peut-être à Habarana à proximité. Les deux endroits ont d'excellents hôtels et quelques bonnes maisons d'hôtes et sont de bonnes bases pour une exploration plus approfondie du Triangle culturel, en particulier à Habarana.

Je pense que le site ouvre à 7h du matin, peu de temps après la lumière. Il est logique de commencer tôt, non seulement pour éviter que le soleil ne frappe le rocher un peu plus tard, mais aussi pour éviter les foules qui s'accumulent au fur et à mesure que la journée avance.

J'essaie de me rappeler à quel point j'ai trouvé la montée quand je l'ai fait. Pour être honnête, je ne me souviens pas du tout que cela ait été difficile et je me souviens à peine de la montée elle-même. C'est un endroit tellement absorbant et peut être fait à loisir et à un rythme qui vous convient. Je ne pense vraiment pas que vous devriez le manquer. Blâmez-moi quand vous commencez à souffler et à haleter, mais à ce moment-là, il sera trop tard et vous serez heureux d'être là.

Juste une autre pensée. J'aime particulièrement le Sigiriya Village Hotel qui est l'un des endroits les plus proches du Rocher lui-même. Le logement est bon, mais ce qui le distingue vraiment pour moi, ce sont les beaux jardins qui ressemblent à un jardin botanique, avec des zones thématiques sans fin et des plantes et des arbres labellisés. Si votre mère décide au dernier moment que l'ascension du rocher de Sigiriya n'est pas pour elle, elle pourrait passer quelques heures très heureuses à errer ici, comme tout le monde.

Voici les avis sur TripAdvisor :

Je pense que cela dépend de la façon dont les genoux de votre mère sont louches pour être honnête, mais pour l'encourager, le mois dernier, j'ai rencontré un couple de personnes âgées au Sri Lanka, l'homme avait, je pense, 84 ans et avait récemment eu un quadruple cœur par- passe. Il venait de gravir Sigiriya et a continué dans la même journée à faire les grottes de Dambulla. Remarquable!

J'ai rencontré une vieille dame édentée qui m'a fait un sourire triomphant et gommeux alors qu'elle passait devant moi en soufflant et en haletant jusqu'au sommet du pic d'Adam. Elle avait atteint le sommet et était en train de redescendre. et avait 88 ans. Battez ça !

Merci pour tous les commentaires - sur la base de vos commentaires, ma mère va y aller (elle déteste rater des choses !).

Nous allons essayer d'y arriver tôt le matin et de prendre notre temps pour qu'elle puisse se calmer et tout comprendre. Je pense que je vais la laisser aux Lions Paws bien que j'aie vu des photos un peu nerveuses à l'idée de top bit moi-même - yikes!

Je vous tiendrai au courant si nous y parvenons !

Bravo à ta mère d'avoir vécu une si belle aventure avec toi. Cela devrait être plus.

Traveltom, qui a 71 ans, et moi-même (63 ans) avons voyagé dans S.L. en octobre dernier et en novembre. Avant même d'arriver à Sigiriya, nous avons dû faire pas mal de « marche sur le feu » sur le sol brûlant autour de divers temples, nous savions donc que nous allions subir encore plus de punitions sur le rocher.

Nous partons à la poursuite de notre guide, dont je suis convaincu qu'il est un démon. Arrivé aux pattes de lion, haletant et dégoulinant mais triomphant. Ledit guide et Traveltom m'ont alors dit - " bien, maintenant pour la prochaine étape". J'ai beaucoup avalé car nous parlons d'un rocher très haut, pur et effrayant et d'une femme qui a peur des hauteurs. Le démon et son compagnon (Traveltom) n'arrêtaient pas de me regarder. Alors, que pourrais-je faire d'autre ? Je devais simplement y aller.

Les jointures blanches et les genoux tremblants plus tard et je l'ai fait. C'était merveilleux. Euh, oh ! Ensuite, nous avons dû redescendre. Comment pourrais-je faire ça sans regarder par-dessus le côté effrayant ? Euh - eh bien, j'ai juste continué à regarder la paroi rocheuse à côté de moi et je suis tombé en chancelant, encore une fois les jointures blanches, un pas à la fois jusqu'à ce que je revienne sur un terrain plus sûr. Bien sûr, à ce moment-là, j'ai fait pas mal de me pavaner et de me vanter.

Je suis content de l'avoir fait, mais ta mère sera mieux de voir comment elle se sent une fois qu'elle arrivera aux pattes du lion.

Passez un bon moment et dites-nous ce qu'elle fait ce jour-là. Certaines personnes ne peuvent tout simplement pas le faire et ce n'est pas une honte.


Comment se rendre au rocher de Sigiriya

Le Sri Lanka étant si petit, se rendre à Sigiriya Rock est assez facile.

Sigiriya Rock est situé dans la ville de Sigiriya, qui est proche de Dambulla (mais PAS Dambulla, malgré ce que j'ai lu sur certains blogs en ligne).

Votre meilleur pari est de rester à Sigiriya ou Dambulla la veille afin de pouvoir arriver tôt au rocher, et vous avez quelques options pour vous rendre à Sigiriya en général.

1. Prendre le bus: Les bus sont bon marché et réguliers à travers le Sri Lanka, mais ils ne sont pas exactement de haute qualité et vous pourriez vous retrouver coincé dans la circulation. Mais c'est l'option idéale pour les routards si vous avez un budget strict. Vous pouvez consulter les horaires et les prix des bus sur 12Go Asia ici pour les bus à destination de Sigiriya au départ de Colombo et d'autres régions du Sri Lanka.

2. Uber ou un chauffeur privé : Uber est courant dans la capitale du Sri Lanka, Colombo et vous pouvez obtenir un Uber directement à Sigiriya et Lions Rock ! Bien sûr, plus il y a de monde sur Uber, moins ce sera cher. Ou vous pouvez louer un chauffeur au Sri Lanka pour une journée (ou plus) et ils peuvent vous conduire à Lions Rock. Découvrez ce chauffeur privé en ligne ici.

3. Conduisez-y avec votre Tuk tuk : Honnêtement, louer un Tuk Tuk était la meilleure chose que nous ayons jamais faite au Sri Lanka. Cela vous donne un sentiment de liberté pas comme les autres! Nous avons loué un tuk tuk à Colombo pendant 4 semaines et l'avons utilisé pour nous déplacer dans tout le Sri Lanka. Ils sont bon marché et vous pouvez facilement vous rendre au rocher de Sigiriya !

Si vous avez votre propre Tuk Tuk, vous pouvez conduire depuis votre hôtel dès le matin pour être l'un des premiers au rocher !

Ou si vous ne le faites pas, vous pouvez généralement demander à votre hôtel d'organiser un taxi pour le rocher.


UNE HISTOIRE BRÈVE

Aujourd'hui, Sigiriya est l'un des meilleurs exemples d'urbanisme ancien au monde. Après tout, la forteresse rocheuse de Sigiriya a été construite il y a plus de 1500 ans.

Il y a des preuves que la zone entourant Sigiriya était habitée à l'époque préhistorique. Les moines bouddhistes ont habité les rochers et les grottes dès le 3ème siècle avant notre ère.

La forteresse du rocher de Sigiriya s'est développée à la suite d'une lutte de pouvoir entre deux frères. En 477 EC, Kashyapa assassina son père, le roi Dathusena et s'empara du trône. L'héritier légitime du trône, Moggallana, craignait pour sa vie et s'enfuit dans le sud de l'Inde. Comme le roi Kashyapa craignait les représailles de son frère, il a déplacé la capitale vers le site plus sûr de Sigiriya.

Pendant le règne du roi Kashyapa&rsquos de 477 à 495 de notre ère, il a fait de Sigiriya une ville complexe et une forteresse rocheuse. Kashyapa régnait depuis un magnifique palais dans le ciel.

Construire un palais au sommet d'un rocher de 200 mètres de haut n'était pas une mince affaire, même si le roi était extrêmement riche. Une armée de plus de cent mille hommes, des centaines d'éléphants et une main-d'œuvre qualifiée ont construit la forteresse au sommet du rocher.

Lorsque Moggallana a finalement tué Kashyapa, la capitale est revenue à Anuradhapura. Sigiriya est devenu un monastère bouddhiste avant d'être abandonné. Les Britanniques ont redécouvert le site dans les années 1800 et une importante fouille a commencé en 1895.


Les meilleures choses à voir à Sigiriya

1. La porte du lion

Sur le côté nord du rocher de Sigiriya se trouve l'entrée principale de la forteresse. Les escaliers menant au sommet de la roche se trouvent entre deux pattes massives d'un lion, finement sculptées dans la roche elle-même. Les historiens pensent que les pattes sont les seules parties à survivre au fil des ans à partir d'une forme complète de lion. Par conséquent, ce lion était la raison pour laquelle la forteresse rocheuse a été nommée Sigiriya, c'est-à-dire Sihagiri, qui signifie Lion Rock.

Source de l'image

2. Fresques de Sigiriya

Les fresques de Sigiriya peuvent être considérées comme l'une des principales raisons pour lesquelles Sigiriya est mondialement populaire. Le mur ouest du rocher de Sigiriya était censé être recouvert de ces belles peintures d'importance historique, mais seules 18 fresques ont survécu jusqu'à présent. Les fresques montrent des femmes nues qui seraient les épouses ou les grandes prêtresses du roi Kashyapa, exerçant apparemment une activité religieuse. La raison pour laquelle les fresques de Sigiriya sont renommées est la façon dont ces artistes anciens et inconnus ont capturé les détails intimes et séduisants de la beauté féminine.

Source de l'image

3. Le mur miroir

Une autre caractéristique importante de Sigiriya est le mur miroir. Connu parmi les habitants sous le nom de Ketapath Pawura, qui se traduit par Mirror Wall, il s'agit d'une partie de roche polie pour être lisse comme un miroir. On pense que dans les temps anciens, cette paroi rocheuse était si bien polie que le roi pouvait voir son reflet. D'où le nom Mirror Wall. Les visiteurs de Sigiriya dès le 8ème siècle ont rempli chaque centimètre du mur de poèmes et d'inscriptions sculptés. Mais par mesure de conservation, il est désormais strictement interdit de faire l'une de ces sortes.

Source de l'image

4. Jardins aquatiques de Sigiriya

Les jardins du palais de Sigiriya se composent d'un certain nombre d'étangs, de piscines et même de fontaines. Les archéologues et les scientifiques sont à ce jour déconcertés par les compétences techniques et architecturales nécessaires pour amener l'eau jusqu'au sommet de la roche. Les jardins se trouvent à l'extrémité ouest du rocher et consistent en un réseau complexe de canalisations souterraines qui auraient apparemment amené de l'eau aux étangs, canaux, douves, fontaines et au palais. Les archéologues ont également découvert que Sigiriya dispose d'un impressionnant système de drainage des eaux de pluie qui ferait circuler l'eau de pluie autour de la forteresse.

Source de l'image : inconnue

En plus des jardins aquatiques, Sigiriya abrite des jardins en terrasses, des jardins de grottes et des jardins de blocs. Ces jardins jouent un rôle énorme dans le fait que Sigiriya soit connu comme l'un des meilleurs exemples d'urbanisme ancien au monde.

Source de l'image

Sigiriya est située à 175 kilomètres au nord-est de Colombo – la capitale de l'île, et à 10 kilomètres de l'autoroute Ambepussa – Kurunegala – Trincomale, située entre les villes de Dambulla et Habarane.

Pour vous y rendre en voiture, vous devez emprunter la voie A1 ou A6. Le meilleur moyen de s'y rendre en transports en commun est de prendre un bus depuis Dambulla.

Il y a un bus toutes les 30 minutes à partir de 7h. Le trajet durera environ 40 minutes.

Un escalier de 1250 marches mène au point culminant de Sigiriya. Le trajet de bas en haut dure environ 2 heures. En raison des températures élevées pendant la journée, il est préférable de visiter l'endroit le matin. Portez des vêtements confortables, emportez de l'eau avec vous et n'oubliez pas d'apporter un chapeau et de la crème solaire.

Frais d'entrée

Les habitants peuvent entrer sur le site après avoir payé un droit d'entrée de Rs50.
Les étrangers devront payer 30 $ US. Cela donnera également accès au musée de Sigiriya.

Horaires d'ouverture

Le site antique est ouvert tous les jours de 7h00 à 17h30 (dernière entrée à 17h00).


3. La terrasse de la patte du lion (le plateau de l'arsenic rouge)

Après être passé devant les fresques, vous arrivez sur une terrasse – les images ci-dessous mettent en scène. Au centre du rocher se trouve un escalier qui vous mène au sommet du rocher et au palais de Kasyapa. Ces jours-là, tout ce que l'on voit, ce sont deux gigantesques pattes de lion à la base, l'entrée d'origine serait montée dans le corps d'un lion accroupi. C'est ce qui a donné son nom au rocher – Sihagiri ou Lion Rock. Il ne reste que les pattes ! Échos des Ozymandias de Shelley ! “Je m'appelle Kasyapa, Roi des Rois. Regardez mes œuvres, puissants, et désespérez!”

en regardant du sommet à la terrasse Lion’s Paws

Pattes de lion et escalier montant au palais du sommet

Les pattes de lion à l'entrée de l'escalier menant au sommet

Sigiriya – le dernier tronçon de l'escalier jusqu'au sommet


Sigiriya l'ancienne forteresse rocheuse

Les avis peuvent contenir des informations sur la sécurité des voyageurs dans cette entreprise.

Ma troisième montée cette fois avec un enfant de 9 ans.

J'ai quitté l'hôtel un peu en retard, ce qui signifiait que nous étions au parking vers 9 heures du matin.

En conduisant, j'ai repéré un panneau mentionnant un parking local. Alors j'ai roulé vers ça. Le parking jusqu'au guichet d'entrée est d'environ 01 + KM à pied. Je n'ai pas mesuré, sinon tu peux prendre un tuk pour quelques centaines de roupies.

En raison de la pandémie, la foule était moins nombreuse et c'était agréable d'avoir de l'espace et moins de foule pour profiter de la montée. C'était beaucoup de montée. Passez devant le jardin jusqu'à la base, puis arrivez la première série de marches pour atteindre la zone de la patte de lion.

Le reste des marches passe par un escalier en fer et un étroit jusqu'au sommet. Le dernier morceau d'escalier et vous êtes au sommet. Épuisé!

Des vues incroyables tout autour et mon fils aimait explorer la région pendant que je reprenais mon souffle!

Il a fallu environ deux heures du parking au sommet. Avec beaucoup de pauses entre les deux. Redescendre a été une expérience beaucoup plus agréable, nous ne sommes pas montés pour voir les fresques car mon fils en avait assez et voulait rentrer à l'hôtel. Il a fallu environ 45 minutes pour descendre.

Comme un autre critique l'a suggéré, je recommande d'acheter des boissons ou d'autres articles auprès des vendeurs ci-dessous en descendant, car ils sont les plus touchés par le déclin du tourisme dans cette région.


Se déplacer dans le rocher de Sigiriya

La meilleure façon de vraiment découvrir la nature autour de la région (les singes, les éléphants et les oiseaux étant les habitants les plus célèbres) est de rester sur place plutôt que de faire un aller-retour.

Je suis arrivé à l'hôtel Sigiriya, principalement pour la vue sur le rocher derrière leur piscine. Avec un style éco-lodge et des singes causant des ravages autour de la piscine, il n'a pas fallu longtemps pour se détendre dans un rythme de vie plus lent après avoir échappé au désordre maniaque de Colombo. Comme pour la plupart des hébergements ici, le prix trop élevé semble être le nom du jeu. J'avais réservé quelques mois à l'avance pour faire une bonne affaire.

Pour se rendre à Sigiriya lui-même, il n'y a qu'une courte promenade jusqu'à l'entrée du billet. Encore une fois, de nombreuses attractions au Sri Lanka ne sont pas bon marché du tout. Un billet d'entrée au parc coûte 30 $.

Une fois à l'intérieur, de nombreuses informations sont affichées ainsi que les vestiges et les ruines des bâtiments qui entouraient le rocher lui-même. Je prévoirais au moins trois bonnes heures pour explorer autour et en haut du rocher. Et n'y allez pas à 13h comme je l'ai fait. Chaud est un euphémisme !


Au coeur du vieux pays

Sigiriya est un ancien palais situé dans le district central de Matale, près de la ville de Dambulla, dans la province centrale du Sri Lanka.

De Pidurangala à Sigiriya, des roches anciennes et des ruines révèlent le passé du Sri Lanka

Cet article a été publié il y a plus de 4 ans. Certaines informations peuvent ne plus être à jour.

Dans les hauts plateaux du centre du Sri Lanka, mon chauffeur tourne sur un petit chemin de terre. Quelques minutes plus tard, il se retourne à nouveau vers une ouverture non marquée dans les arbres. Quelques instants après, nous nous retrouvons dans une petite clairière forestière. Je suis arrivé à Pidurangala, un écolodge nommé pour le rocher géant qui se dresse quelque part au-dessus de nous, le couvert de feuilles dense le rendant invisible.

Mon logement pour les trois prochaines nuits sera une cabane dans les arbres - pas une plate-forme dans les arbres mais une structure traditionnelle au toit de chaume construite à partir de troncs minces et ouverte sur la jungle. D'énormes rochers serrés par des racines noueuses entourent ma demeure aérée de deux étages. Les singes hululent en sautant entre les branches. On me dit qu'un éléphant est passé il y a environ un jour. Je suis ici pour admirer une partie du riche patrimoine archéologique du Sri Lanka, ce qui signifie également être prêt à faire de l'escalade.

Non loin de là se trouve Sigiriya, les ruines d'un palais et d'un complexe monastique, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, au sommet d'un rocher encore plus imposant que Pidurangala. La brume s'accroche encore à cet extraordinaire renflement du paysage alors que nous commençons notre approche juste après l'aube le lendemain matin. De loin, il est difficile d'imaginer comment nous atteindrons un jour le sommet plat.

L'histoire continue sous la publicité

Les escaliers du deuxième niveau et l'entrée de l'ancienne forteresse et monastère de Sigiriya, gardés par une paire de pattes de lion.

D'un point de vue géologique, Sigiriya est ce qu'on appelle un monadnock : une protubérance volcanique plus dure que la roche environnante qui s'est érodée au fil des éons, laissant cette poussée particulière. Nous traversons un fossé et traversons ce qui était autrefois des jardins d'eau élaborés, construits par un roi usurpateur en quête de plaisir au Ve siècle de notre ère. De chaque côté de nous s'élèvent des rochers gargantuesques : les grottes formées en dessous étaient utilisées par les moines bouddhistes dès le IIIe siècle av. Leurs rebords d'égouttement, une ligne taillée dans la roche pour empêcher l'eau de couler en dessous, sont encore visibles aujourd'hui.

L'ascension de Sigiriya se fait par étapes, ce qui la rend plus facilement surmontable. Mon seul moment de vertige est venu alors que je montais un escalier métallique circulaire, exposé à l'air, pour voir les fresques remarquablement détaillées du Ve siècle de figures féminines peintes sur le rocher lui-même. De là, nous passons devant ce qu'on appelle le mur du miroir, griffonné de graffitis anciens, et nous nous arrêtons sur la terrasse de la patte de lion, face à une énorme paire de pattes de lion sculptées, les restes de ce qui était autrefois une créature entièrement sculptée, avant de nous attaquer à la pente raide , escalier métallique en zigzag de l'ascension finale. Ensuite, dans le musée du site, mon compagnon et moi regardons avec consternation les escaliers en bois branlants employés par les archéologues intrépides du XIXe siècle qui ont redécouvert Sigiriya, abandonnée dans la jungle depuis des siècles.

Les touristes admirent la vue depuis le sommet du rocher de Sigiriya au Sri Lanka.

Les ruines, bien que basses au sol, donnent une idée de la structure élaborée du palais d'il y a longtemps. De profondes citernes, creusées dans la roche, stockaient de l'eau, dont une encore remplie d'un bleu reflétant le ciel. J'aperçois un couple qui a apporté son petit-déjeuner au sommet, pique-niquant sous un arbre solitaire pendant que le reste d'entre nous traîne et regarde la campagne couverte de brume d'une hauteur assez imposante pour dissuader d'anciens ennemis.

Certains disent que la première chose le matin est la meilleure heure pour monter Sigiriya, avant que la foule et la chaleur n'arrivent, d'autres insistent sur le fait que la fin de l'après-midi est le moment de partir, afin d'arriver au sommet juste avant le coucher du soleil.

J'opte pour une ascension de Pidurangala en fin d'après-midi, une courte promenade sur la route de mon lodge, l'une des raisons d'escalader Pidurangula est la vue remarquable sur Sigiriya qui se profile à quelques kilomètres de distance.

Ma randonnée commence dans l'enceinte d'un temple bouddhiste moderne auquel vous versez un don en entrant avant de vous diriger vers un escalier en pierre raide. Cela conduit à un chemin qui serpente à travers la forêt.

Temple bouddhiste de Pidurangala Vihara à Pidurangala près de Sigiriya, Sri Lanka.

Lorsque le roi Kasyapa a construit la citadelle de Sigiriya, il a déplacé les moines qui vivaient alors au sommet dans un monastère près de Pidurangala. Cependant, le sommet du rocher de Pidurangala s'est avéré impropre à une construction de grande envergure. A mi-hauteur de la montée boisée, un Bouddha couché de 12 mètres de long médite sur le paysage environnant. Au-delà de cela, la randonnée devient plus ardue et je me sens chanceuse de suivre deux femmes avec un guide local qui nous tend la main à chacun alors que nous grimpons et franchissons des rochers pour atteindre le sommet. À cette heure, il y a peu de monde : des hirondelles gazouillent en passant et des paons sauvages crient depuis la forêt brumeuse en contrebas.

L'histoire continue sous la publicité

De retour à l'écolodge, je me détends dans mon nid de feuilles, avant de savourer un repas de curry et de riz dans la salle à manger en plein air, suivi du délicieux dessert sri-lankais de caillé et de mélasse : yaourt au lait de bufflonne arrosé de miel fait de la sève de la fleur de l'arbre kithul.

Un temple bouddhiste à Pidurangala, Sri Lanka.

Après le dîner, je pars avec d'autres invités pour une promenade nocturne avec le naturaliste résident, qui me dit qu'il escalade le rocher de Pidurangala tous les après-midi pour faire de l'exercice. Equipés de lampes de poche et de lampes rouges montées sur la tête, nous partons dans le noir le long d'un chemin forestier. Le clair de lune s'infiltre à travers la canopée au-dessus. Nous recherchons un loris, un petit primate nocturne accroché aux arbres. Ils ne sont pas faciles à trouver mais après quelques recherches, nous nous rassemblons dans l'excitation autour de notre guide. Attrapés par le faisceau rouge de la lampe, deux grands yeux au sommet d'un corps poilu nous regardent avec curiosité.

La propriété reposante de Pidurangala, qui disparaît pratiquement parmi les arbres dès que vous vous en éloignez, est l'une des nombreuses propriétés appartenant à Back of Beyond, une entreprise sri lankaise dédiée au tourisme à petite échelle et respectueux de l'environnement. C'est une bonne base pour partir plus loin : vers les temples de la grotte de Dambulla nichés sous les falaises au sommet d'un autre affleurement imposant, ou la ville médiévale en ruines de Polonnaruwa, semblable à Pompéi dans son étendue.

L'éco-lodge n'est pas une plate-forme dans les arbres mais une structure traditionnelle au toit de chaume construite à partir de troncs minces et ouverte sur la jungle. Catherine Bush

Si vous allez

Pidurangala est à cinq heures de route de Colombo. Commencez tôt, arrêtez-vous aux temples de la grotte de Dambulla en cours de route et arrivez à Pidurangala pour le déjeuner. La zone est également accessible en bus interurbain et en train.

OÙ RESTER

L'histoire continue sous la publicité

Back of Beyond possède deux propriétés dans la région de Sigiriya. Le plus idéalement situé, Pidurangala est à distance de marche du rocher de Pidurangala et de Sigiriya. La plus éloignée Dehigaha Ela, située près d'une source bouillonnante, est réputée encore plus belle. N'oubliez pas de jeter un œil au propre guide détaillé et fascinant de Back of Beyond sur la région, rédigé par des guides locaux.

AUTRES ATTRACTIONS

Arrivez tôt aux impressionnantes ruines médiévales de Polonnaruwa, à un peu plus d'une heure de route de Pidurangala, pour éviter la chaleur.

Des vélos peuvent être loués sur place pour explorer le vaste domaine.

Vous devrez retirer vos chaussures lorsque vous entrez dans des temples, des ruines ou non, alors portez des chaussettes si vous ne souhaitez pas vous promener pieds nus.

Ensuite, savourez un déjeuner buffet thali composé de currys magnifiquement épicés au Lake Hotel surplombant le lac artificiel voisin, appelé réservoir.


Voir la vidéo: Sigiriya Sri Lanka සගරය (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Vojin

    Je suis désolé, mais, à mon avis, vous vous trompez. Écrivez-moi dans PM, nous en discuterons.

  2. Lance

    À mon avis, il a tort.

  3. Huxeford

    Je considère que vous vous trompez. Je peux le prouver. Écrivez-moi dans PM, nous communiquerons.

  4. Taran

    Ce n'est pas tout à fait ce dont j'ai besoin.

  5. Malachy

    Je n'ai pas tout compris.



Écrire un message