Podcasts

Spoliation et disseisin: possession menacée et sa protection avant et après 1215

Spoliation et disseisin: possession menacée et sa protection avant et après 1215


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Spoliation et disseisin: possession menacée et sa protection avant et après 1215

Par Dafydd Bened Walters

Vergentis: Revista de Investigación de la Cátedra Internacional conjunta Inocencio III, Vol.1 (2015)

Résumé: Chacun des deux grands événements législatifs de 1215, la Magna Carta et le quatrième concile du Latran, comprenait des dispositions relatives à la dépossession (spoliation, disseisin) et comment remédier à certaines de ses lacunes antérieures. Cet article examine les textes juridiques en détail et l'histoire qui les sous-tend, en droit canonique et, en relation avec ce sujet, sa base romaine; et en Angleterre, notamment la législation du roi anglo-normand Henri II (1154-1189). Il considère ensuite l'effet de ces changements tant dans le droit canonique que dans le droit séculier après 1215 dans le reste du XIIIe siècle et un peu au-delà. La loi royale anglo-normande est également comparée aux variantes trouvées dans les arrondissements ou les villes (comme Londres); dans le nord de la France; et dans le Liber Augustalis de Frédéric II pour son royaume en Sicile et dans le sud de l'Italie.

Introduction: En 1072, ou un peu plus tard, un procès eut lieu entre Lanfranc et le demi-frère de Guillaume, Odo (dans les textes français, Odon ou Eudes) fils de la mère de Guillaume le Conquérant Herleva par Herluin de Conteville. Lanfranc était abbé de Caen, mais Guillaume Ier le voulait comme archevêque de Cantorbéry à la place de Stigand, le dernier archevêque d'avant la conquête. Lanfranc est né à Pavie, un important centre d'apprentissage du droit, vers 1010, où il avait eu une carrière laïque en droit civil et canon. Avant Caen, il avait été prieur de la maison bénédictine du Bec en Normandie où il était entré en 1042, sa réputation de savant le précédant. Il mourut en 1089.



Commentaires:

  1. Kakazahn

    Je suis d'accord, une pensée utile

  2. Roselyn

    Pas un expert?

  3. Ephrem

    Bravo, une idée merveilleuse et un délai

  4. Arif

    En elle quelque chose est. De toute évidence, j'apprécie l'aide dans cette affaire.

  5. Derian

    J'y connais bien. Je peux aider à résoudre le problème. Ensemble, nous pouvons trouver une solution.



Écrire un message